french.xinhuanet.com
 

(REGARDS DE CHINE) Cinq objectifs à atteindre à l'occasion du sommet 2018 du FCSA à Beijing (INTERVIEW)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-06-01 à 18:07


Dai Bing (au centre), directeur du département des Affaires africaines au ministère chinois des Affaires étrangères,?avec les journalistes africains?du Centre international de presse et de communication de Chine. (Source de photo: Le ministère chinois des Affaires étrangères)

Par Chen Junxia

BEIJING, 7 mai (Xinhua) -- La Chine et l'Afrique "attendent avec impatience" le 3e sommet du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) qui se tiendra à Beijing en septembre prochain et "souhaitent travailler ensemble pour assurer son succès", a confié Dai Bing, directeur du département des Affaires africaines au ministère chinois des Affaires étrangères, dans une interview écrite accordée récemment à Xinhua.

"La situation internationale actuelle a connu une évolution importante et l'Humanité se trouve à la croisée des chemins. Le renforcement de la solidarité et de la coopération entre la Chine et l'Afrique aidera les deux parties à partager les opportunités, à relever ensemble les défis et à travailler ensemble pour construire une communauté de destin dans le monde", a souligné M. Dai, qui est également secrétaire général du Comité de suivi chinois sur la coopération sino-africaine. Selon lui, cinq buts pourraient être atteints grace à la tenue de ce sommet de Beijing.

Le premier est d'élever l'amitié de longue date entre la Chine et l'Afrique à un nouveau niveau, a-t-il souligné.

Le 1er janvier dernier, la Chine et l'Afrique du Sud, h?te du 2e sommet en 2015, ont annoncé conjointement l'organisation du prochain sommet du FCSA. Depuis, beaucoup de pays africains ont exprimé leur soutien à cette initiative, dont les dirigeants africains ont clairement affiché leur volontés d'y participer.

"Cela montre bien que la Chine et l'Afrique chérissent leur amitié de longue date et ont une pleine confiance dans le développement des relations bilatérales. Le sommet prochain renforcera davantage le consensus stratégique sino-africain, consolidera la base politique de la solidarité et la coopération sino-africaine et donnera davantage d'élan à leur amitié, fournissant ainsi une force motrice puissante aux relations sino-africaines dans la nouvelle ère.

Le deuxième objectif sera de préciser l'orientation future de ces relations. "La Chine et l'Afrique ont toujours constitué une communauté de destin. Le sommet de Beijing se concentrera sur la construction d'une plus étroite communauté de destin sino-africaine, la coordination entre l'initiative chinoise 'la Ceinture et la Route' et l'Agenda 2030 du développement durable de l'ONU, l'Agenda 2063 de l'Union africaine et les stratégies de développement des pays africains, parvenant ainsi à une coopération mutuellement bénéfique et à un développement commun", a poursuivi M. Dai.

Selon lui, le prochain sommet va permettre de planifier le développement des relations sino-africaines dans la nouvelle ère, conserver la position éminente de la coopération sino-africaine parmi les coopérations africano-internationales, consolidera davantage la compréhension et le soutien internationaux à l'amitié et la coopération sino-africaines et poussera la communauté internationale à avoir une vision plus objective et impartiale du développement des relations sino-africaines.

Le troisième objectif visera à améliorer la coopération économique et commerciale entre les deux parties.

"La Chine et l'Afrique ont convenu qu'il était nécessaire d'élargir l'éventail de la coopération sino-africaine et d'améliorer sa qualité. Au cours du prochain sommet, elles présenteront de nouvelles initiatives de coopération pour en renforcer la pertinence et l'efficacité", a-t-il dit.

Par ailleurs, "nous nous efforcerons de coordonner efficacement les atouts de l'Afrique en matière de ressources, de démographie et de potentiels de marché avec ceux de la Chine dans le domaine des équipements et de la technologie, restructurant ainsi la coopération sino-africaine qui sera caractérisée par trois tendances : dynamisée plut?t par le marché que par les gouvernements, basée davantage sur la coopération en matière de capacités industrielles que sur le commerce, poussée par les investissements et la gestion de projets plut?t que par la construction d'infrastructures afin de parvenir à un développement meilleur et plus rapide de l'Afrique.

Quatrièmement, il s'agira d'aider la coopération sino-africaine à parvenir à un développement plus coordonné et plus équilibré.

Mettant l'accent sur leur partenariat stratégique global, la Chine et l'Afrique, tout en continuant d'oeuvrer dans les domaines de coopération traditionnels tels que la construction d'infrastructures, le commerce, les investissements et les financements, la santé, ainsi que le développement des ressources humaines, vont s'efforcer de renforcer la coopération dans des secteurs tels que la réduction de la pauvreté, les échanges entre peuples, la paix et la sécurité ou encore la protection de l'environnement, créant ainsi de nouveaux axes de coopération bilatérale.

Lors du prochain sommet du FCSA, "la Chine et l'Afrique organiseront plus de dix tables rondes ainsi que d'autres activités dont les thèmes concerneront la jeunesse, la coopération entre les gouvernements locaux, la société civile, la réduction de la pauvreté, la coopération entre les think tanks, les médias, la défense et la sécurité, ainsi que la santé", a-t-il révélé.

Enfin, le sommet promouvra davantage la coopération Sud-Sud.

"La coopération sino-africaine constitue un modèle de coopération Sud-Sud. Nous espérons que le sommet de Beijing favorisera la coopération Sud-Sud, exprimant, de la part de la Chine, de l'Afrique et des pays en développement dans leur ensemble, une volonté de poursuivre la paix, la coopération et le développement, qui constituent les tendances majeures de notre ère. Nous allons également exhorter la communauté internationale à soutenir la paix et le développement en Afrique et dans les pays en développement en vue d'accro?tre la puissance globale des pays en développement, de favoriser conjointement un monde multipolaire et la démocratisation des relations internationales, ainsi qu'à rendre l'ordre international plus juste et plus rationnel", a souhaité le directeur du département des Affaires africaines.

A l'heure actuelle, tous les préparatifs du sommet 2018 du FCSA à Beijing progressent activement et de fa?on ordonnée. "La Chine adhère aux principes de consultation mutuelle, d'organisation conjointe et de partage des fruits, entretenant une communication et une collaborations étroites avec les membres africains du FCSA. En organisant ce sommet à Beijing, la Chine lie plus étroitement encore son propre développement avec celui de l'Afrique afin de parvenir à une coopération gagnant-gagnant et le développement commun, construisant ainsi une Communauté de destin sino-africaine plus prospère", a-t-il conclu.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn

(REGARDS DE CHINE) Cinq objectifs à atteindre à l'occasion du sommet 2018 du FCSA à Beijing (INTERVIEW)

French.xinhuanet.com | Publié le 2020-06-01 à 18:07


Dai Bing (au centre), directeur du département des Affaires africaines au ministère chinois des Affaires étrangères,?avec les journalistes africains?du Centre international de presse et de communication de Chine. (Source de photo: Le ministère chinois des Affaires étrangères)

Par Chen Junxia

BEIJING, 7 mai (Xinhua) -- La Chine et l'Afrique "attendent avec impatience" le 3e sommet du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) qui se tiendra à Beijing en septembre prochain et "souhaitent travailler ensemble pour assurer son succès", a confié Dai Bing, directeur du département des Affaires africaines au ministère chinois des Affaires étrangères, dans une interview écrite accordée récemment à Xinhua.

"La situation internationale actuelle a connu une évolution importante et l'Humanité se trouve à la croisée des chemins. Le renforcement de la solidarité et de la coopération entre la Chine et l'Afrique aidera les deux parties à partager les opportunités, à relever ensemble les défis et à travailler ensemble pour construire une communauté de destin dans le monde", a souligné M. Dai, qui est également secrétaire général du Comité de suivi chinois sur la coopération sino-africaine. Selon lui, cinq buts pourraient être atteints grace à la tenue de ce sommet de Beijing.

Le premier est d'élever l'amitié de longue date entre la Chine et l'Afrique à un nouveau niveau, a-t-il souligné.

Le 1er janvier dernier, la Chine et l'Afrique du Sud, h?te du 2e sommet en 2015, ont annoncé conjointement l'organisation du prochain sommet du FCSA. Depuis, beaucoup de pays africains ont exprimé leur soutien à cette initiative, dont les dirigeants africains ont clairement affiché leur volontés d'y participer.

"Cela montre bien que la Chine et l'Afrique chérissent leur amitié de longue date et ont une pleine confiance dans le développement des relations bilatérales. Le sommet prochain renforcera davantage le consensus stratégique sino-africain, consolidera la base politique de la solidarité et la coopération sino-africaine et donnera davantage d'élan à leur amitié, fournissant ainsi une force motrice puissante aux relations sino-africaines dans la nouvelle ère.

Le deuxième objectif sera de préciser l'orientation future de ces relations. "La Chine et l'Afrique ont toujours constitué une communauté de destin. Le sommet de Beijing se concentrera sur la construction d'une plus étroite communauté de destin sino-africaine, la coordination entre l'initiative chinoise 'la Ceinture et la Route' et l'Agenda 2030 du développement durable de l'ONU, l'Agenda 2063 de l'Union africaine et les stratégies de développement des pays africains, parvenant ainsi à une coopération mutuellement bénéfique et à un développement commun", a poursuivi M. Dai.

Selon lui, le prochain sommet va permettre de planifier le développement des relations sino-africaines dans la nouvelle ère, conserver la position éminente de la coopération sino-africaine parmi les coopérations africano-internationales, consolidera davantage la compréhension et le soutien internationaux à l'amitié et la coopération sino-africaines et poussera la communauté internationale à avoir une vision plus objective et impartiale du développement des relations sino-africaines.

Le troisième objectif visera à améliorer la coopération économique et commerciale entre les deux parties.

"La Chine et l'Afrique ont convenu qu'il était nécessaire d'élargir l'éventail de la coopération sino-africaine et d'améliorer sa qualité. Au cours du prochain sommet, elles présenteront de nouvelles initiatives de coopération pour en renforcer la pertinence et l'efficacité", a-t-il dit.

Par ailleurs, "nous nous efforcerons de coordonner efficacement les atouts de l'Afrique en matière de ressources, de démographie et de potentiels de marché avec ceux de la Chine dans le domaine des équipements et de la technologie, restructurant ainsi la coopération sino-africaine qui sera caractérisée par trois tendances : dynamisée plut?t par le marché que par les gouvernements, basée davantage sur la coopération en matière de capacités industrielles que sur le commerce, poussée par les investissements et la gestion de projets plut?t que par la construction d'infrastructures afin de parvenir à un développement meilleur et plus rapide de l'Afrique.

Quatrièmement, il s'agira d'aider la coopération sino-africaine à parvenir à un développement plus coordonné et plus équilibré.

Mettant l'accent sur leur partenariat stratégique global, la Chine et l'Afrique, tout en continuant d'oeuvrer dans les domaines de coopération traditionnels tels que la construction d'infrastructures, le commerce, les investissements et les financements, la santé, ainsi que le développement des ressources humaines, vont s'efforcer de renforcer la coopération dans des secteurs tels que la réduction de la pauvreté, les échanges entre peuples, la paix et la sécurité ou encore la protection de l'environnement, créant ainsi de nouveaux axes de coopération bilatérale.

Lors du prochain sommet du FCSA, "la Chine et l'Afrique organiseront plus de dix tables rondes ainsi que d'autres activités dont les thèmes concerneront la jeunesse, la coopération entre les gouvernements locaux, la société civile, la réduction de la pauvreté, la coopération entre les think tanks, les médias, la défense et la sécurité, ainsi que la santé", a-t-il révélé.

Enfin, le sommet promouvra davantage la coopération Sud-Sud.

"La coopération sino-africaine constitue un modèle de coopération Sud-Sud. Nous espérons que le sommet de Beijing favorisera la coopération Sud-Sud, exprimant, de la part de la Chine, de l'Afrique et des pays en développement dans leur ensemble, une volonté de poursuivre la paix, la coopération et le développement, qui constituent les tendances majeures de notre ère. Nous allons également exhorter la communauté internationale à soutenir la paix et le développement en Afrique et dans les pays en développement en vue d'accro?tre la puissance globale des pays en développement, de favoriser conjointement un monde multipolaire et la démocratisation des relations internationales, ainsi qu'à rendre l'ordre international plus juste et plus rationnel", a souhaité le directeur du département des Affaires africaines.

A l'heure actuelle, tous les préparatifs du sommet 2018 du FCSA à Beijing progressent activement et de fa?on ordonnée. "La Chine adhère aux principes de consultation mutuelle, d'organisation conjointe et de partage des fruits, entretenant une communication et une collaborations étroites avec les membres africains du FCSA. En organisant ce sommet à Beijing, la Chine lie plus étroitement encore son propre développement avec celui de l'Afrique afin de parvenir à une coopération gagnant-gagnant et le développement commun, construisant ainsi une Communauté de destin sino-africaine plus prospère", a-t-il conclu.

010020070770000000000000011107421371617951

九色优选 | 跳跳猪 | 聚聚玩 | 有赚网 | 聚享游 | 快乐赚